Sagesse

 555.gif

Je suis venu, calme orphelin,
Riche de mes seuls yeux tranquilles,
Vers les hommes des grandes villes ;
 lls ne m’ont pas trouvé malin.

caverneauxgifs02122479000724gros.gif

A vingt ans un trouble nouveau,
Sous le nom d’amoureuses flammes,
M’a fait trouver belles les femmes ;
Elles ne m’ont pas trouvé beau.

caverneauxgifs02122479000724gros.gif

Bien que sans patrie et sans roi
Et très brave ne l’étant guère,
J’ai voulu mourir à la guerre ;
La mort n’a pas voulu de moi.

caverneauxgifs02122479000724gros.gif

Suis-je né trop tôt ou trop tard ?
Qu’est-ce que je fais en ce monde ?
O vous tous, ma peine est profonde ;
Priez pour le pauvre Gaspard !
Paul Verlaine

merci.gif

 

 

oups007122521438305gros.gif

 

artverlaine.pngPaul VERLAINE est né le 30 mars 1844 à Metz. Son père étant Capitaine dans l’armée il vécut dans différentes villes de garnison (Montpellier, Metz…) ; puis s’installe à Paris dès sa retraite. L’enfant fait une bonne scolarité ; malheureusement il découvre l’absinthe à 16 ans.

Il fréquente alors les salons littéraires et les cafés. En 1866 il collabore au   »Parnasse contemporain » et publie les « Poèmes Saturniens«   (on sent l’influence de Baudelaire).

En 1870 il prend fait et cause pour  »la Commune ».

Presque au début de son mariage il rencontre Arthur Rimbaud ; quitte son foyer et part avec lui en Angleterre, puis en BelgiqueLors d’une dispute, en 1873, il blesse son ami ; suivent deux années de prison.

Il écrira « Sagesse » suite à cette épreuve. Puis « Jadis et Naguère » (1884), « Parallèlement » (1888).

La célébrité arrive en 1887…mais il plonge dans la misère. Heureusement une pension lui est allouée avec son couronnement de « PRINCE des POÈTES » en 1894.

Mais VERLAINE est usé. Il meurt à 52 ans le 8 janvier 1896 à Paris.

                                                                                                                  artverl.jpg   

                                                                                     oups007122521438305gros.gif

1 commentaire à “Sagesse”


  1. 0 Nathalie 16 nov 2008 à 20:04

    C’est beau… J’aime beaucoup la poésie.
    C’est bien de nous faire partager un peu de douceur parmis ce monde de brut…
    Bonne soirée. Merci pour ton gentil commentaire.
    Nathalie.

Laisser un commentaire


BIENVENUE !

Puissiez-vous trouver votre visite intéressante, par la mise en évidence d'un fait qui vous touche.
Bonne lecture

Quand la PAIX ?

femmepleurs

Articles récents

Catégories

Droit de paroles ?

L'armée française doit-elle se retirer d'Afghanistan ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

"Il est très étonnant que je n'ai pas encore abandonné tous mes espoirs, car ils paraissent absurdes et irréalisables.
Pourtant je m'y accroche, malgré tout, car je continue à croire à la bonté innée de l'homme.
Il m'est absolument impossible de tout consctruire sur une base de mort, de misère et de confusion"

Anne FRANK

"L'humanité serait depuis longtemps heureuse... si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises...ils l'employaient à ne pas les commettre."
Nietzche

Désespérer de toi,
valet du vestiaire ?
Pourquoi ?
Le ciel est grand,
Dieu n'a pas de frontière,
Qui sait ?
Peut-être, un jour,
te sera-t-il donné D'être St Paul,
vers l'aube entraîné ;

Car aujourd'hui féroce,
ignorant et stupide,
Tu gardes les manteaux
pendant qu'on nous lapide

Sers celui qui te sert,
car il te vaut peut-être ;
Pense qu'il a son droit,
comme toi ton devoir ;
Ménage les petits,
les faibles.
Sois le maître
que tu voudrais avoir.

V.Hugo

L’ APOCALYPSE

"Par ses manoeuvres, tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer au nom de la Bête ou au chiffre de son nom +++++
C'est ici qu'il faut de la finesse !
Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre de la Bête c'est un chiffre d'homme : son chiffre est 666" ***

St Jean

LA PENSEE

La pensée est strictement individuelle, et c'est par elle que se fait le progrès, non par la société à laquelle s'adonnerait le citoyen bêlant
Cette société, à laquelle d'aucuns opposent l'individu n'a aucune réalité. Rien n'est plus rétrograde, plus dangereux, que de la diviniser
La société n'est qu'un moyen. Mais il est vrai aussi qu'elle se donne comme une fin dès qu'on lui permet. C'est la tyrannie !
Refusons d'être pris au piège du monstre Léviathan qui accentue le sarcasme de son sourire ! Dangereux d'attendre un Thésée nouveau qui exterminera le nouveau Minotaure.
L'hydre ne sera vaingu que par des citoyens vigilants
Si cette lutte toujours recommencée ne devait plus se poursuivre sous le poids des propagandes abêtissantes, sous le fouet des terreurs larvées ou sanglantes
Si cet élan spirituel d'âge en âge transmis devait aujourd'hui s'épuiser
Alors il serait permis d'acquiescer au verdict de Taine :
"Nul homme réfléchi ne peut espérer
.
ALAIN

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

août 2008
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Tout Beuvry sur le Web |
promos viandes |
actuplanet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chlochlodu77
| Et si vous preniez un
| blogbladi