CONGO …GO !

*
***

Le jeudi 30 octobre, les forces rebelles du Général Nkunda (protégé par le Rwanda ?)se sont arrêtées aux portes de Goma après avoir mis en fuite les troupes gouvernementales et provoqué l’exode sur les routes de milliers de réfugiés.

*

. gomabelge.jpgLe gouvernement Belge, a proposé de tenter une médiation. Il aurait pris des contacts téléphoniques avec Kinghasa et s’apprêterait à rencontrer samedi le président rwandais à Kigali.

Parallèlement, les belges, membres non-permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, ont demandé à l’organisation internationale un renforcement et une autre configuration des troupes de la MONUCqui aident à maintenir la paix au Congo.

La France, par la voix du son ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a proposé une intervention rapide des troupes tactiques européennes…environ 1500 hommes. 

Les belges, qui participent ce semestre à l’un des deux groupe tactiques, pourraient être envoyés dans leur ex-colonie, dans les dix jours suivant le vote des 27 pays de l’Union. Aux dernières nouvelles ils seraient même  prêts à envoyer 2000 ou 3000 hommes .La Belgique et la France s’accordent pour penser et dire que le conflit doit trouver une solution politique.

Jeudi soir les députés congolais, à l’unanimité ont demandé qu’un dialogue permanent s’instaure entre le président et le général déchu Nkunda.

*

 congorepdemcarte.gif

*

Quel est donc ce pays ?

*


Le Congo a une histoire douloureuse.
Troisième pays le plus vaste d’Afrique (après le Soudan et l’Algérie), il est aussi le plus peuplé d’Afrique Centrale (65 millions d’habitants). Composé en majeure partie par le bassin du fleuve Congo, il offre des paysage très variés : au Nord la plus grande forêt équatoriale au monde, une région des grands lacs et grands volcans, au Sud savane et haut plateau (riche en minerais).

Plusieurs etnies cohabitent. La langue officielle est le français ; 4 langues bantoues sont aussi parlées : le kikongo, le lungala, le tchiluba et le swahili.

Colonisé par les belges il devient indépendant une première fois après la Conférence de Berlin, le 1er août 1885. Ses frontièresdatent de cet acte conclu avec le Roi Léopold II ; qui dû accepter la souveraineté du peuple congolais suite à l’indignation mondiale suscitée par les atrocités inhérentes au système d’exploitation acharnée du caoutchouc rouge. (Dix millions de morts !).

*

p20congozweep.jpg

*

Qui était Léopold II ? L’histoire retient que sous prétexte de lutter contre l’esclavage il s’appropria ce vaste territoire dont il pilla les richesses et exploita les hommes. Certains firent un parallèle avec le génocide hitlérien ; d’autres écrivaient « Roi blanc, caoutchouc rouge, mort noire« . Les belges reprirent le territoire en 1908 et l’exploitation coloniale continua.

*

 leopold2.jpgLa véritable indépendance intervient en 1960. Mais le général Mobutu prit le pouvoir est une dictature s’installa . Depuis ce pays connaît des conflits (aussi meurtriers que la deuxième guerre mondiale).

En 1997 une coalition renverse Mobutu et prend le pouvoir. Malheureusement la brouille intervient entre ses membres et les combats reprennent.( Mobutu qui détourna les richesses de son pays et les aides internationales pour s’offrir un coquet patrimoine à  l’étranger.).

L’O.N.U.est obligée d’intervenir. Elle donne pour mission à une force, la  MONUC, de faire respecter le « cessez-le-feu » et de désarmer les groupuscules. Le 29 octobre 2008, elle s’est insurgée contre l’utilisation des camps de déplacés par les rebelles, pour lancer des attaques contre les FARDC (armée régulière). Actuellement l’ONU est discréditée aux yeux du peuple congolais qui estime qu’elle ne s’implique pas assez et ne remplit pas son rôle.

*

 300pxkabilaserment.jpgSon dirigeant, Joseph Kabila, prêta serment le 6 décembre 2006. Actuellement le pays vit avec une économie au ralentie car des détournement de fond se perpétuent depuis le milieu des années 1980. Pourtant, bien géré,  avec ses secteurs  café-bois-caoutchouc et ses mines (diamant, or, cuivre,étain, cobalt etc…) le pays a des potentialités pour son autosuffisances’il ne continuait pas d’être exploité par des intérêts financiers étrangers avec la complicité de certains de ses compatriotes …

*

On ne peut donc que constater avec tristesse que ce peuple, comme tous les peuples d’Afrique, souffre depuis des siècles …soit de l’esclavage, soit de la colonisation, soit de la guerre civile
PARCE QU’ UNE VOLONTÉ POLITIQUE HUMANISTE N’ EST JAMAIS INTERVENUE
« Business is business » et « Time is money » …des affairistes étant la régle.

*


La crise financière mondiale va -t-elle être un électrochoc pour que des consciences se réveillent ? Une autre organisation mondiale va-t-elle éviter le pire ?

*
 
Une  continentalisation solidaire 
et une grille salariale universelle
seraient une solution ?

*

creacamille122505819872gros.gif

*

                                                                                 

                                                                               

4 commentaires à “CONGO …GO !”


  1. 0 humeurisa 31 oct 2008 à 10:36

    ILS (les 27) doivent se réunir aujourd’hui …
    A suivre …
    Quant à l’éveil des consciences …
    Bise et bonne journée Osee.

  2. 1 e2p78 31 oct 2008 à 13:37

    Très bien ton article Osee, ça nous aide à mieux comprendre.
    Amicalement.

  3. 2 tresorkh 31 oct 2008 à 18:39

    Une bonne synthèse de l’histoire du Congo et surtout une bonne analyse de la persistance de la souffrance du peuple congolais malgré toutes les potentialités que régorge la RDCongo.

    Osee, c’est vraiment une pierre dans la démarche consistant à faire connaître aux autres ce qui se passe au Congo.

    A propos de la force ou garde tactique européenne dont l’envoi est en discussion entre les 27, le Général déchu NKUNDA a indiqué hier qu’il sera intraitable si cette force s’incrit dans la logique d’apporter un appui à l’armée régulière ou à la MONUC mais qu’il va coopérer avec elle si elle vient pour la paix.

  4. 3 tresorkh 31 oct 2008 à 19:31

    Osee, je cherchais où apporter quelques correctifs à ton billet sur le Congo ci-dessus mais je ne vois pas (un MP par ex ?)Sur ce, je décide de le faire ici :

    - la RDCongo (pour éviter la confusion avec l’autre Congo d’en face, c’est-à-dire le Congo-Brazza) ne compte que trois éthnies (et non plusieurs etnies) mais plusieurs tribus (environs 450:luba, lokele, songe, topoke, kongo, mbuza, kuzu, mbole, rega, hema, lendu,…). Les trois éthnies qui cohabitent en RDCongo sont les Bantous, les Soudanais et les Nilothiques. Cependant, la plupart de tribus de la RDCongo font partie de l’éthnie bantoue;

    - Chaque tribu a sa dialecte (sa langue) mais en RDCongo, quatre de ces langues seulement sont de langues nationales (lingala et non lungala, swahili, kikongo, tshiluba). Donc, on ne parlait pas seulement ces quatres langues nationales mais une centaine de langues est parlée, le français étant, bien entendu la langue officielle;

    - Dire que les « Belges reprirent le Congo en 1908″ supposerait que la Belgique avait colonisé aussi le Congo avant cette date. Pourtant, ce n’est pas vraiment exact : après la Conférence de Berlin, en 1885, le Congo était une propriété privée du Roi Léopold II et ce dernier avait dénommé son territoire, le Congo donc, E.I.C, entendez Etat indépendant du Congo. Ce n’est qu’en 1908 que le Roi Léopold II céda sa propriété, le Congo, à la Belgique et le Congo est devenue alors une colonie belge (Congo-Belge) jusqu’au 30 juin 1960, date de l’indépendance « effective » de la RDCongo.

    - Dernière chose, je vais essayer de schématiser l’actuelle conflit : en 1997, une coalition de Congolais appuyés militairement par le Rwanda,le Burundi et l’Ouganda chasse Mobutu du pouvoir et le chef de cette coalition, Laurent Désiré Kabila, devient le Président de la RDCongo; en 1998, la brouille intervient entre les membres de cette coalition et les pays alliés et une nouvelle rébellion éclate. Le Rwanda, l’Ouganda aux côtés de rebelles.

    L’ONU intervient par l’envoi des casques bleus pour faire respecter le cessez-le-feu signé à Lusaka entre les bélligerants. L’accord de Lusaka prévoit le dialogue intercongolais pour partager le pouvoir entre le pouvoir en place et les groupes rébelles; Laurent Désiré Kabila bloque la tenue de ce dialogue et chasse le Facilitateur désigné par l’OUA.

    Le 16 janvier 2001, Laurent Désiré Kabila est assassiné dans sa résidence officielle par son garde du corps. Son fils, Joseph Kabila prend le pouvoir et relance le dialogue intercongolais qui aboutit à la formation d’un gouvernement dit « 1+4″ pour la transition (Président de la République assisté de 4 vice-Présidents issus de deux principaux groupes rébelles, de l’opposition politique non armée et de l’ancien gouvernement).

    Les armées rebelles et celle du pouvoir sont appelées à s’unir. Des généraux rebelles sont affectés par ici par là, à travers la RDCongo, pour diriger les troupes brassées. Laurent NKUNDA, alors Officier dans l’armée rebelle du RCD, mouvement rebelle qui était soutenu par le Rwanda, est lui aussi désigné pour chapeauté la région militaire dans une province de l’Ouest de la RDC (au Bas-Congo).

    Mais, il refusa d’y aller prétextant qu’il devrait rester à l’Est pour protéger sa communauté (les Banyamulengue, c’est-à-dire des tutsi du Congo) contre la présence des FDL (de groupes rebelles hutus du Rwanda oeuvrant en RDC). C’est le début de la nouvelle guerre. Laurent NKUNDA sera alors déchu de l’armée régulière.

    En janvier 2008, tous les groupes armés congolais opérant à l’Est de la RDC, y compris le CND de Laurent NKUNDA, signent un acte d’engagement à Goma pour mettre fin à la guerre. Mais, le 28 août 2008, le CNDP de Laurent NKUNDA dénonce l’accord de Goma et exige de nouvelles négociations directes avec le pouvoir.

    La guerre reprend et les villages de l’Est tombent un à un aux mains de Laurent Nkunda. En octobre 2008, à deux reprises, il attaque et chasse les forces gouvernementales du camp militaire de Rumangabo et le 29 octobre 2008, les forces rebelles se pointent à la porte de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, après avoir défait l’armée régulière à Kibati, territoire où étaient regroupé plusieurs milliers de déplacés. Dans la soirée du même 29 ocotobre, Laurent Nkunda annonce un cessez-le-feu unilatéral…

    En espérant, avoir apporté une petite lumière à cette situation à l’Est de la RDCongo.

    Mes amitiés,
    Trésor

Laisser un commentaire


BIENVENUE !

Puissiez-vous trouver votre visite intéressante, par la mise en évidence d'un fait qui vous touche.
Bonne lecture

Quand la PAIX ?

femmepleurs

Articles récents

Catégories

Droit de paroles ?

L'armée française doit-elle se retirer d'Afghanistan ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

"Il est très étonnant que je n'ai pas encore abandonné tous mes espoirs, car ils paraissent absurdes et irréalisables.
Pourtant je m'y accroche, malgré tout, car je continue à croire à la bonté innée de l'homme.
Il m'est absolument impossible de tout consctruire sur une base de mort, de misère et de confusion"

Anne FRANK

"L'humanité serait depuis longtemps heureuse... si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises...ils l'employaient à ne pas les commettre."
Nietzche

Désespérer de toi,
valet du vestiaire ?
Pourquoi ?
Le ciel est grand,
Dieu n'a pas de frontière,
Qui sait ?
Peut-être, un jour,
te sera-t-il donné D'être St Paul,
vers l'aube entraîné ;

Car aujourd'hui féroce,
ignorant et stupide,
Tu gardes les manteaux
pendant qu'on nous lapide

Sers celui qui te sert,
car il te vaut peut-être ;
Pense qu'il a son droit,
comme toi ton devoir ;
Ménage les petits,
les faibles.
Sois le maître
que tu voudrais avoir.

V.Hugo

L’ APOCALYPSE

"Par ses manoeuvres, tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer au nom de la Bête ou au chiffre de son nom +++++
C'est ici qu'il faut de la finesse !
Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre de la Bête c'est un chiffre d'homme : son chiffre est 666" ***

St Jean

LA PENSEE

La pensée est strictement individuelle, et c'est par elle que se fait le progrès, non par la société à laquelle s'adonnerait le citoyen bêlant
Cette société, à laquelle d'aucuns opposent l'individu n'a aucune réalité. Rien n'est plus rétrograde, plus dangereux, que de la diviniser
La société n'est qu'un moyen. Mais il est vrai aussi qu'elle se donne comme une fin dès qu'on lui permet. C'est la tyrannie !
Refusons d'être pris au piège du monstre Léviathan qui accentue le sarcasme de son sourire ! Dangereux d'attendre un Thésée nouveau qui exterminera le nouveau Minotaure.
L'hydre ne sera vaingu que par des citoyens vigilants
Si cette lutte toujours recommencée ne devait plus se poursuivre sous le poids des propagandes abêtissantes, sous le fouet des terreurs larvées ou sanglantes
Si cet élan spirituel d'âge en âge transmis devait aujourd'hui s'épuiser
Alors il serait permis d'acquiescer au verdict de Taine :
"Nul homme réfléchi ne peut espérer
.
ALAIN

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

octobre 2008
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Tout Beuvry sur le Web |
promos viandes |
actuplanet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chlochlodu77
| Et si vous preniez un
| blogbladi