• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 6 septembre 2009

Archives pour 6 septembre, 2009

L’homme est l’exception.

L'homme est l'exception. dans poemes barrepapil

*

Sans que j’eusse parlé, l’Esprit me répondit
As-tu donc oublié ce qu’ailleurs on t’a dit ?
L’homme est l’exception. L’homme est un équilibre
L’épreuve âpre, suprême, auguste, où l’on est libre,
On l’on tâte le sort, avec le sombre droit
De voir le chemin large et de prendre l’étroit,
Où rien ne semble écrit qu’en obscurs caractères,
Où l’on a sous la main, pour choisir, deux mystères,
Oui, non ; deux avatars : l’archange et l’animal ;
Deux ténèbres : le bien  plein d’angoisse et le mal ;
Cette épreuve orageuse, effrayante, diverse,
C’est l’homme frissonnant et noir qui la traverse,
Indécis, hésitant, grave, attentif, forcé,
Ignorant l’avenir, d’ignorer le passé…./…
Sache-le, toi qui veux pénétrer et connaître,
Il n’est rien qui ne soit exprimé par un être,
Sous peine de ne point exister , et qui n’ait
Son moi dans cette nuit que l’infini connaît,
Dieu, c’est la vérité ; Satan c’est le mensonge ;
L’homme est le doute. Errant fait d’argile et de songe,
Par quelqu’un qui lui parle en secret retenu,
Il donne les deux mains dans l’ombre à l’inconnu…./…
Jonction d’un mystère et de l’autre soudure
De ce qui passe avec ce qui persiste et dure,
Point d’intersection de deux obscurités,
L’homme a deux yeux que l’ombre ouvre à deux cécités.
Pensif, ayant le monde entier pour conjecture,
Soupçonnant dans l’instinct brutal la forfaiture,
Le  mal sous les plaisirs, le bien sous les ennuis
L’homme est le double aveugle à tâtons dans deux nuits.
…/…
Et bon pour l’espérance, il ne connaît du sort
Que la crèche où l’on entre et la tombe où l’on sort.
…/…
Songeur, bien au-delà de votre monde étroit,
Dans des globes flottant au fond des  étendues,
Des races comme vous sont partout répandues.
Pour qu’aucun échelon ne manque à l’infini,
Que l’azur divin reste aux ténèbres uni
Que la transition des gouffres soit possible
Il faut que l’homme soit ; car, dans l’inaccessible,
Entre l’être d’en bas et les êtres des cieux,
Les humanités sont des ponts mystérieux.

***
*
HUGO

***
*

bonnesemaineesptcposs dans poemes

*

Autres poèmes du dimanche
*
http://osee3.unblog.fr/2009/09/06
http://osee2.unblog.fr/2009/09/06
http://monutopie.unblog.fr/2009/09/06

*

 


BIENVENUE !

Puissiez-vous trouver votre visite intéressante, par la mise en évidence d'un fait qui vous touche.
Bonne lecture

Quand la PAIX ?

femmepleurs

Articles récents

Catégories

Droit de paroles ?

L'armée française doit-elle se retirer d'Afghanistan ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

"Il est très étonnant que je n'ai pas encore abandonné tous mes espoirs, car ils paraissent absurdes et irréalisables.
Pourtant je m'y accroche, malgré tout, car je continue à croire à la bonté innée de l'homme.
Il m'est absolument impossible de tout consctruire sur une base de mort, de misère et de confusion"

Anne FRANK

"L'humanité serait depuis longtemps heureuse... si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises...ils l'employaient à ne pas les commettre."
Nietzche

Désespérer de toi,
valet du vestiaire ?
Pourquoi ?
Le ciel est grand,
Dieu n'a pas de frontière,
Qui sait ?
Peut-être, un jour,
te sera-t-il donné D'être St Paul,
vers l'aube entraîné ;

Car aujourd'hui féroce,
ignorant et stupide,
Tu gardes les manteaux
pendant qu'on nous lapide

Sers celui qui te sert,
car il te vaut peut-être ;
Pense qu'il a son droit,
comme toi ton devoir ;
Ménage les petits,
les faibles.
Sois le maître
que tu voudrais avoir.

V.Hugo

L’ APOCALYPSE

"Par ses manoeuvres, tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer au nom de la Bête ou au chiffre de son nom +++++
C'est ici qu'il faut de la finesse !
Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre de la Bête c'est un chiffre d'homme : son chiffre est 666" ***

St Jean

LA PENSEE

La pensée est strictement individuelle, et c'est par elle que se fait le progrès, non par la société à laquelle s'adonnerait le citoyen bêlant
Cette société, à laquelle d'aucuns opposent l'individu n'a aucune réalité. Rien n'est plus rétrograde, plus dangereux, que de la diviniser
La société n'est qu'un moyen. Mais il est vrai aussi qu'elle se donne comme une fin dès qu'on lui permet. C'est la tyrannie !
Refusons d'être pris au piège du monstre Léviathan qui accentue le sarcasme de son sourire ! Dangereux d'attendre un Thésée nouveau qui exterminera le nouveau Minotaure.
L'hydre ne sera vaingu que par des citoyens vigilants
Si cette lutte toujours recommencée ne devait plus se poursuivre sous le poids des propagandes abêtissantes, sous le fouet des terreurs larvées ou sanglantes
Si cet élan spirituel d'âge en âge transmis devait aujourd'hui s'épuiser
Alors il serait permis d'acquiescer au verdict de Taine :
"Nul homme réfléchi ne peut espérer
.
ALAIN

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Tout Beuvry sur le Web |
promos viandes |
actuplanet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chlochlodu77
| Et si vous preniez un
| blogbladi